Pourquoi cultiver son intelligence émotionnelle ?

L’intelligence émotionnelle(1)  est au cœur de notre vie sociale moderne

 

L'intelligence émotionnelle fournit la capacité à reconnaître, comprendre et maîtriser ses propres émotions, et à composer avec les émotions des autres personnes.

 

Concept de psychologie sociale à l’origine, puis terrain d’expérimentation pour les neurosciences appliquées aux études comportementales, c’est aujourd’hui le monde professionnel qui s’ouvre à ces découvertes, et les retranscrit au travers de ce que l’on appelle les « soft skills ».

Avoir des compétences sociales et émotionnelles, c’est être capable d’agir de la manière la plus adéquate en fonction des contextes, des individus et des problèmes. Ces compétences jouent un rôle essentiel dans la santé mentale et physique, mais aussi dans la performance au travail et dans les relations sociales.

SOFT SKILLS

HARD SKILLS

Résolution de problème

Communication

Collaboration

Pensée critique 

Créativité

Habiletés sociales

Expertise

Maths et statistiques

Langage

Compétences data et technique

Logique 

L’école se concentre essentiellement sur le développement des compétences cognitives et intellectuelles

 

Le système éducatif traditionnel français, conçu pour faire face aux défis de l’ère industrielle, se centre encore principalement sur notre développement intellectuel via l’accumulation de savoirs académiques et de savoir-faire ou « hard skills ».

 

Or d’après l’OCDE, plus d’un tiers des 6-18 ans sont en souffrance psychologique en France(2) . Les élèves français figurent parmi ceux qui ont le moins confiance en leurs propres capacités, sont les plus anxieux, présentent une forte défiance envers le système scolaire en général et une faible capacité à coopérer entre eux par rapport aux autres pays de l’OCDE(3) .

 

Nourrir le quotient intellectuel de nos enfants ne suffit plus ! Il est aujourd’hui indispensable, de suivre le modèle des pays s’appuyant déjà sur l’intelligence émotionnelle à l’école.  A notre tour d’introduire dans les écoles et/ou les programmes périscolaires des protocoles d’apprentissage émotionnel, qui permettent aux enfants d’avoir de meilleurs résultats, de se libérer de leur anxiété et d’aborder la vie plus sereinement(4) .

(1) Intelligence Emotionnelle (IE) : concept proposé en 1990 par les psychologues Peter Salovey et John Mayer, puis popularisé à  plus grande échelle par Daniel Goleman au travers de son livre l’Intelligence Emotionnelle (best-seller datant de 1995)
(2) Consultation nationale sur les enfants et les adolescents de l’UNICEF, septembre 2014
(3) Rapport du Conseil d’Analyse Economique, octobre 2018

(4) Etude publiée dans la revue médicale Child Development

Mentions Légales © 2019  nostresors.fr